Home » Courriel » Gros fichier à envoyer ?

Gros fichier à envoyer ?

Ça n’arrive pas souvent, mais il y a des situations où il est nécessaire d’expédier un fichier de grande taille à quelqu’un et notre boîte à malle refuse de coopérer. Le tuyau est juste pas assez gros pour laisser passer le fichier ! Si on expédie une seule photo à quelqu’un par courriel, no problemo, ça va passer. Si on veut envoyer un mix de photos et vidéos et que le total fait plusieurs centaines de méga-octets, ça ne passera pas. Il y a plusieurs raisons techniques pour ça, en gros, le courriel va passer à travers plusieurs serveurs pour se rendre à destination et comme ils ne gèrent pas tous les fichiers joints de la même façon, on doit assumer que le plafond annoncé par un fournisseur comme Gmail pourrait être bloqué en chemin si le destinataire n’est pas aussi sur Gmail (à noter que les fichiers joints ne peuvent pas dépasser 25 Mo dans un courriel Gmail, et ça peut être moins dans le cas de comptes corporatif, typiquement 10 Mo). Dans ces cas-là, généralement on se dit qu’on va mettre ça sur une clé USB et se transmettre le fichier « quand on se reverra ». Soit on l’oublie, ou bien la personne part avec votre clé et vous n’en voyez plus la couleur… C’est rare qu’on met notre nom sur ces petits bidules, mais ils coûtent quand même de l’argent. Genre. Clé USBEn milieu corporatif, on va devoir graver les données sur un CD-ROM ou un DVD et envoyer ça par FedEx. Chaching !

Il y a différentes solutions en ligne qui existent pour transmettre efficacement de gros fichiers. Par exemple, si vous avez un compte courriel hotmail (ou Outlook.com, outlook.ca, live.ca, bref, un « compte Microsoft »), vous avez probablement déjà un stockage en ligne à votre disposition. Ça s’appelle « OneDrive » (pour les plus vieux, ça s’est déjà appelé « SkyDrive », mais une bataille juridique perdue a forcé Microsoft à changer le nom). Longue histoire courte, en principe par défaut vous avez 5 Go de disponibles sur OneDrive. Il faut transférer le fichier sur ce dossier OneDrive dans un sous-répertoire, puis donner accès à la personne au dossier en ligne pour qu’elle puisse le télécharger. C’est pas aussi compliqué que ça en a l’air, mais c’est déjà trop de trouble pour la majorité des utilisateurs. La même chose vaut pour DropBox ou Google Drive (qu’on peut activer si on a un compte gmail). Ça marche, mais faut savoir ce qu’on fait, il faut installer le logiciel, le configurer comme il faut, bref c’est de l’ouvrage.

Je vais vous orienter vers un raccourci : www.wetransfer.com.

Ce lien va vous emmener sur une page web où on vous offre le service de transfert de gros fichiers (plus gros que 10 à 25 Mo, selon les limites de vote fournisseur de courriel).

01 Accueil - Annonce

Cette première page est une annonce pour « WeTransfer Plus », service qui coûte de l’argent. Cependant, il suffit de cliquer sur le bouton « Skip-> » en bas à droite, pour passer par-dessus l’annonce et accéder au service gratuit, qui permet quand même d’expédier d’énormes fichiers jusqu’à 2 Go (deux Giga-octets, ça représente à peu près 2000 photos de 8 mégapixels, c’est quand même pas rien).

Ce qui vous amène ici :

Termes et conditions

Si vous comprenez le jargon d’avocat, allez vérifier que vous êtes véritablement en accord avec les Termes et conditions du service AVANT de cliquer sur « J’accepte ». Notez au passage que le site est sécurisé (https: donc le transfert est encrypté — le petit cadenas à gauche de l’adresse, comme pour la banque).

Si vous l’acceptez, vous verrez ceci ensuite :

Transfert

C’est là que la magie opère.

On clique sur le bouton +Ajouter fichiers, il suffit de naviguer vers le dossier où se trouve le fichier à envoyer.

Petit aparté : si vous envoyez un seul gros fichier, vous cliquez dessus et passez à entrer les autres coordonnées d’envoi et le message. Sinon, s’il s’agit de plusieurs fichiers (un tas de photos par exemple), je suggère fortement de créer un fichier .zip en sélectionnant les images avec la souris puis en cliquant avec le bouton de droite de la souris, choisissez Envoyez vers -> dossier compressé. Le fichier .zip résultant est le fichier que vous allez envoyer. À l’autre bout, le destinataire pourra décompresser le fichier et reconstituer son contenu, sans devoir télécharger un tas de fichiers individuels.

Entrez le courriel de votre destinataire dans la case « Email de l’ami » (en passant, on peut entrer jusqu’à 20 adresses de courriel ici, ça évite de faire l’envoi à plusieurs reprises). (Quoique, le service conserve le fichier pendant une semaine, vous pouvez donc retourner sur le site et envoyer à nouveau le fichier sans devoir le téléverser à nouveau durant cette période de grâce).

Entrez ensuite votre propre adresse de courriel pour que votre destinataire sache de qui ça vient, puis vous pouvez aussi taper un message dans la case message. Pour finir, cliquez sur le bouton « Transfert ». Voilà, c’est parti.

Tout ce qu’il y a de plus simple, pas de compte à créer (ni pour vous, ni pour votre destinataire), et vous ne monopoliserez pas d’espace sur le service de nuage (comme OneDrive, DropBox ou Google Drive) que vous utilisez peut-être déjà. On pèse s’ul piton pis ça décolle. C’est sûr que si le fichier est gros, il faut être conscient que ça va bouffer une partie de notre quota mensuel de téléchargement. Faut quand même pas se tirer dans le pied et savoir si ça peut être la goutte qui va faire déborder… ok, coûter de l’argent. Et aussi, il faudra quand même user notre patience, car si la vitesse de téléchargement (de l’Internet VERS vous) est généralement rapide, le contraire (téléversement, ou de vous VERS l’Internet) n’est pas toujours vrai. Par exemple, dans mon coin de pays avec Cogeco, le téléchargement tourne à 55 Mbits/s (c’est pas le compte de base, on s’entend), mais de moi vers l’Internet, c’est seulement 10 Mbits/s, ce qui est déjà une grosse amélioration car jusqu’à il y a deux mois de ça, ça plafonnait à 2 Mbits/s (bref c’était plutôt ordinaire merci).

Pour les curieux, Mbits/s est une mesure de vitesse de transfert de données. Se lit comme « mégabits par seconde », ou millions de bits par seconde. C’est un peu comme les kilomètres à l’heure, plus le nombre est élevé, plus les données se transfèrent rapidement. Pour donner un ordre de grandeur, si on transfère un fichier gigantesque de 1,5 Go (giga-octets), à une vitesse de 10 Mbits/s, ça va prendre un peu plus de 25 minutes pour l’envoyer, et plus si le trafic réseau est saturé (par exemple si quelqu’un utilise Internet dans la maison pour de la vidéo sur YouTube, ça va probablement ralentir considérablement la vitesse de transfert).

Voilà, j’espère que ça pourra vous servir !

Pour être sûr de recevoir un article qui réponde à vos besoins, faites-moi part de vos questionnements via la page Contact pour que je puisse en traiter dans cette chronique. Ça vous a plu ? Passez le mot, par courriel ou via FaceBook. Mais surtout, s.v.p. prenez deux minutes pour vous abonner en bas à droite. Merci !

Post Tag With :

Laissez un commentaire ci-dessous

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.