Home » photos » Focus pocus!

Focus pocus!

Prenez-vous des photos floues plus souvent qu’à votre tour?

C’est le focus de cet article!

Bouton déclencheur

On va à une fête, ou un événement dont on veut rapporter des souvenirs, et bien sûr vu qu’on n’a pas d’argent à débourser pour du film négatif, on prend des photos en quantité. Cependant, le petit moniteur incorporé dans un appareil photo numérique est soit trop petit, ou encore il arrive—pas souvent j’avoue—que le Soleil soit trop intense pour y voir quoi que ce soit, de sorte qu’il est difficile voire impossible de vérifier la qualité des images au moment où on les prend. Rien n’est plus horrible au retour à la maison que de découvrir qu’une ou plusieurs photos que vous venez de prendre, celles que vous teniez à conserver, sont FLOUES. Si vous utilisez un appareil photo numérique compact tout automatique pour faire de la photo, il peut arriver qu’on ne maîtrise pas tout à fait la prise de photo si ça fait longtemps qu’on en fait. Je m’explique : quand on a évolué à partir d’un « Kodak Instamatic » avec film, dans lequel le déclencheur n’est qu’un simple bouton qu’on presse pour prendre la photo, l’habitude est déjà créée et il peut être difficile de s’en défaire. Ces appareils avaient simplement une mise-au-point fixe : de trois pieds à l’infini. Si le sujet était à moins de trois pieds de distance de la lentille, il était flou, et au-delà de trois pieds jusqu’à l’horizon : il était clair et net. C’est là où réside le problème : prendre une photo avec un appareil numérique est légèrement différent. Le bouton comporte deux étages en quelque sorte, et le mécanisme de mise-au-point en dépend. Voici comment :

1ère étape :

Appuyez sur le bouton pour l’amener à « mi-course ». Un peu difficile à décrire, mais si on pèse lentement sur le bouton, on peut sentir au bout du doigt qu’il y a une certaine résistance. C’est le premier niveau du bouton. Le truc, c’est qu’il faut laisser le doigt à cette position-là pendant un peu plus d’une seconde (ça varie un peu selon les modèles) pour permettre au focus de se faire. L’appareil évalue la distance du sujet, bouge la lentille en conséquence puis affiche un cadre vert dans le viseur pour indiquer que le focus est prêt. Certains appareils émettent même un son pour indiquer qu’ils sont prêts à faire feu. Heu, tirer le portrait. Heu… prendre la photo.

2ème étape :

Vous appuyez davantage (tout en légèreté malgré tout, on ne veut pas avoir un problème de flou dû au mouvement de l’appareil) pour amener le bouton déclencheur à effectivement prendre la photo. Voilà, une photo nette de plus à conserver dans vos souvenirs.

Focus

Illustration par Marc Ménard, 2015

Il y a aussi des situations qui peuvent nous jouer des tours :

Si on prend une photo à travers une clôture, ça peut faire le focus… sur la clôture. Il faut soit coller la lentille de l’appareil pour qu’elle soit TRÈS près de la clôture, au point où on ne la voit plus, ou bien se reculer pour que le focus soit égal sur la clôture et le sujet, quitte à recadrer ensuite dans notre logiciel d’édition d’image.

Photo à travers une clôture frost

 

Pour comprendre les détails particuliers du fonctionnement de ce mécanisme d’auto-focus, une bonne lecture de votre manuel d’instructions (vous savez, le truc qu’on regarde trente secondes puis qu’on met de côté sans le lire?) peut être salutaire.

Contrôle de la qualité

Rappelez-vous qu’une fois la photo faite, vous pouvez quand même utiliser le zoom sur votre appareil pour examiner le sujet de près et constater si l’image est floue ou non. Si vous le faites de façon systématique pour chaque photo vraiment importante, il se peut que l’opportunité existe encore pour reprendre la photo dans certains cas. Bien sûr, s’il s’agissait de capturer un but extraordinaire lors d’un match, c’est mal parti.

FOCUS DE PRÈS

Si on prend une photo de très près (à moins de trois pieds ou moins d’un mètre), il faut activer la fonction macro sur l’appareil. Si vous vous êtes toujours demandé à quoi servait le bouton avec une fleur, c’est ça.

Bouton macro-photo

 

Ça permet des prises de vues assez spéciales, surtout si le sujet coopère comme dans ce cas-ci :

Papillon Monarque

Photo prise à 10 cm du papillon (Marc Ménard, 2005)

Et les autres types d’appareils?

Un appareil de type reflex à lentille interchangeable utilisé en mode automatique va se comporter de la même manière, sauf que ces appareils sont habituellement plus rapides que les modèles compacts et peuvent faire le focus sur 9  points ou plus. Ils sont plus dispendieux aussi, sans compter qu’ils utilisent des lentilles diverses et requièrent de bien comprendre l’art et la technique de la photo, mais si on est un amateur, le poids et l’encombrement ne vont pas être un empêchement.

Les téléphones intelligents sont également performants pour prendre une photo claire, sauf que la différence réside dans le fait qu’il faille toucher le sujet dans l’écran pour indiquer au téléphone où faire le focus, surtout quand on prend une photo à l’intérieur. Même si ces appareils sont équipés d’un flash, ce dernier ne se compare pas du tout au flash d’un appareil photo numérique.

N’oublions pas les tablettes, comme le iPad et les autres sous Android ou Windows. Bien que le facteur format semble un peu rigolo, l’écran de visualisation est d’une très bonne taille merci, et l’offre s’améliore au niveau qualitatif tranquillement. Le principe est similaire aux téléphones intelligents, mais les algorithmes s’améliorent pour analyser l’image et y trouver le sujet à photographier, histoire de pouvoir tenir le bidule avec nos deux mains… 😉

Il faut juste retenir que le meilleur appareil photo c’est celui qu’on a avec soi. Si ça se trouve à être un téléphone, il faut faire avec.

Des commentaires? Exprimez-les ci-dessous. Si vous avez des idées de sujets techno que vous voulez voir aborder dans ces pages, allez plutôt sur la page de Contact et sélectionnez Suggestion d’article.

Post Tag With :

Laissez un commentaire ci-dessous

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.