Home » Ordinateur » Comment nettoyer l’intérieur de son ordinateur

Comment nettoyer l’intérieur de son ordinateur

…Et pourquoi.

Aujourd’hui j’ai fait de quoi de différent et un peu nouveau pour moi. J’ai mis l’essentiel du message sous forme de vidéo sur ma chaîne YouTube :

Je me suis dit que rien de tel qu’une démonstration visuelle pour voir comment procéder.

J’ai vu plusieurs situations où un nettoyage intérieur de l’ordinateur s’avère essentiel pour sa survie :

  • Où il y a des animaux (un aquarium ne pose pas de problème, mais tout ce qui se promène à quatre pattes, miaule ou jappe, ou à plumes, ça oui… comme on dit, ça peut jammer dans le coude).
  • Un ordinateur dans ou près d’une buanderie (j’ai déjà réparé un appareil chargé avec assez de mousse de sécheuse pour bloquer tout ce qui sert à ventiler l’ordinateur, et au final réussir à faire sauter le bloc d’alimentation, emporter le graveur CD, tuer la carte de son, et passer près de mettre le feu !)
  • Un ordinateur dans un garage
  • Près d’un atelier de bricolage
  • Et juste entouré d’humains. Je n’ai pas d’animaux ici (allergique!), et les ventilateurs de mes ordinateurs se prennent pour des aspirateurs à poussière. Sérieusement.

Est-ce que c’est critique ?

Tout est question de la quantité de poussière. Un ordinateur aspire l’air froid à l’avant et en-dessous, le fait circuler à l’intérieur et recrache l’air chaud à l’arrière (quelques modèles ont aussi des ventilateurs sur le côté et/ou sur le dessus). Une situation me revient à la mémoire où j’ai vu un dissipateur de chaleur (c’est la partie métallique sous le ventilateur qui est composée de petites ailettes minces, voir la photo plus bas) servant à refroidir le microprocesseur complètement bloqué par de la mousse. Il survivait tant bien que mal jusqu’à ce que des travaux de rénovation (poussière de gypse… miam !) finissent de l’achever. Le dissipateur s’était mué en bloc de matière solide, nul besoin d’ajouter que la chaleur allait nulle part. Le microprocesseur a fini par surchauffer assez pour sauter. Pouf. Plus d’ordinateur. Pas cool.

PoussièrePas besoin de rénos pour arriver là. Mais habituellement, l’ordinateur va quand même donner des signes avant-coureurs, comme quoi il subit un stress inhabituel. Le bruit des ventilateurs augmente jusqu’à en devenir agaçant, du moins pour un auditif comme moi. Malheureusement pour la plupart des gens, les auditifs ne représentent que 15 % de la population. C’est le 85 % de visuels qui vont peut-être pas y porter assez attention pour éviter la catastrophe. J’espère que ce petit texte peut les aider (avec la vidéo!) à ne pas se ramasser du côté des victimes d’un bris d’ordinateur.

Un ordinateur, on nettoie ça souvent ?

Ça dépend du contexte, mais une bonne moyenne serait probablement une fois par année. C’est moins long à faire si on l’entretient comme il faut régulièrement que si on attend qu’il fasse du bruit. Si l’ordinateur est dans une zone plus à risque, comme la buanderie mentionnée plus haut, ou encore un atelier ou dans le sous-sol, on peut être pris pour le faire plus souvent. Bien entendu, si vous avez un aspirateur-robot qui passe quotidiennement dans la pièce, ça pourrait ne pas être requis du tout, ou encore un système de filtration d’air qui élimine les particules avant qu’elles puissent être aspirées par l’ordinateur. Rien de tel qu’une inspection visuelle pour le constater.

Vous me dites que je dois ouvrir cet engin et aller fouiller dedans ?

Oui, mais il y a des précautions de base à prendre :

  • Pas de bijoux, colliers, bagues ou montre qui puissent toucher des composants internes ou bien carrément tomber à l’intérieur. Si on oublie un objet métallique dans l’ordinateur, ça peut ne pas être drôle quand on va l’allumer.
  • Pas d’aspirateur! À moins qu’il ne soit conçu spécifiquement pour nettoyer des équipements électroniques sensibles et donc les ordinateurs, un aspirateur génère assez d’électricité statique pour être dangereux pour les composants à l’intérieur de l’ordinateur.
  • Un compresseur à air d’atelier finit par accumuler de l’humidité dans le réservoir. Si on ne prend pas soin de drainer le réservoir, on risque fort de pulvériser de l’eau sous pression dans l’ordinateur, ça ne serait vraiment pas bon. Sans compter que la pression doit être ajustable, sinon l’air à 125 PSI pourrait détruire des morceaux. L’ordinateur serait super propre, mais ne fonctionnerait peut-être plus. Oups.
  • Les gants de caoutchouc sont optionnels. Faites seulement attention en manipulant l’ordinateur, il arrive quelques fois qu’il y ait des aspérités qui peuvent couper à l’intérieur.
  • Une canette d’air comprimé (rappelez-vous qu’on ne doit ABSOLUMENT pas la secouer comme on le fait pour une canette de peinture en aérosol, on doit aussi éviter de l’actionner avec la tête par en bas, sinon le propulsif va sortir, et c’est assez froid pour causer des engelures sévères, soyez prudents avec ça).
  • Un masque anti-poussières pourrait être nécessaire, particulièrement si vous faites le ménage de l’ordinateur dans une pièce fermée sans fenêtre.
  • Toujours protéger vos yeux ! Vous n’en avez que deux, ça ne prend pas grand’chose pour déloger de quoi et le projeter dans votre visage.
  • Avez-vous fait votre sauvegarde de données avant d’aller jouer là-dedans ?

Pour ouvrir le boîtier, un simple tournevis étoile #2 suffit ; certains modèles d’ordinateurs n’en ont pas besoin (vis qu’on peut défaire sans outil ou encore une manette comme dans le cas du modèle montré dans la vidéo). À noter que pour la majorité des ordinateurs, c’est le panneau de gauche (quand on regarde l’ordinateur du côté de la façade) qui s’ouvre, tandis que pour d’autres, c’est le côté droit. Si ça ne veut pas ouvrir facilement, regardez de l’autre côté. De grâce, ne prenez pas un pied-de-biche. Le métal des boîtiers d’ordinateur est assez mince, une fois tordu… ça se ramène pas facilement.

Je pense que ça fait le tour… Si j’ai oublié de quoi, mentionnez-le dans les commentaires s.v.p.

 

Pour être sûr de recevoir un article qui réponde à vos besoins, faites-moi part de vos questionnements pour que je puisse en traiter dans cette chronique. Ça vous a plu ? Passez le mot, par courriel ou via FaceBook. Surtout, s.v.p. prenez deux minutes pour vous abonner en bas à droite. Merci !

 

 

Post Tag With :

Laissez un commentaire ci-dessous

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.