Home » Ordinateur » Comment empêcher Windows 10 de s’installer sans votre permission

Comment empêcher Windows 10 de s’installer sans votre permission

AJOUT : plus bas vous trouverez une petite vidéo explicative pour l’installation et l’usage de NEVER10

La version courte pour les gens pressés :
On peut empêcher Windows 10 de s’installer, mais Microsoft ne rend pas ça évident comme de raison. Sur le web, on suggère plusieurs solutions pour bloquer la mise à jour, dont Never10 (site en anglais), mis au point par l’informaticien Steve Gibson, qui en fait n’installe pas un logiciel mais paramètre Windows pour vous redonner le contrôle sur l’installation de Windows 10 spécifiquement.

Bonjour, Marc Ménard ici, ça fait longtemps que je n’avais pas publié sur mon blogue, j’espère que je vous retrouve en pleine forme!
ordinateur portable

Windows 10 s’installe sans votre permission!

Avez-vous vécu ça? Ces derniers jours, plusieurs personnes qui me sont chères m’ont indiqué s’être retrouvé avec Windows 10 malgré le fait qu’elles avaient spécifiquement indiqué ne pas vouloir faire la mise à jour dans l’immédiat. Imaginez un peu le scénario : vous êtes en train de jouer à un jeu, écrire un message sur Facebook, ou regarder une vidéo sur YouTube, puis PAF! Tout-à-coup, brutalement et sans prévenir, Windows 10 commence à s’installer. Il y a de quoi être au minimum frustré, sinon carrément en colère. Et même en panique, car bien qu’on sache tous qu’on doit faire une sauvegarde régulière de nos données, spécialement avant de faire de quoi d’aussi délicat et complexe que de passer à un nouveau système d’exploitation, on se doute bien qu’il vaut mieux se protéger… l’arrière-train? Et on est tous à jour dans nos backups?… C’est là qu’on file mal. Je pense que le pire dans tout ça, c’est dans la manière. Microsoft tient mordicus à ce que tout le monde qui utilise un ordinateur ou un portable soit sous la toute dernière version de Windows. Je comprends ça, et ça doit rendre le soutien technique beaucoup plus simple si tout le monde sur la planète au complet voit le même genre d’écran. Got it. Il y aussi le fait que Microsoft a bien indiqué que la période pour passer à Windows 10 GRATUITEMENT est valide jusqu’au 29 juillet 2016, échéance qui approche rapidement. Mais tout est dans la manière! Dites-moi pourquoi c’est bon pour moi! Vendez-le moi que diable! De l’autre côté de la clôture, quand Apple propose une mise à jour importante comme ça, ils nous en parlent en long et en large, ils nous montrent les améliorations que ça va apporter, ils nous disent qu’en plus, on vient d’en voir juste cinq ou six, mais que la dernière version d’OS X en contient 209! Bref, on en bave, on salive littéralement et on est en ligne comme des dindes pour télécharger la dernière version la minute que ça devient disponible. Apple fait une belle job de nous vendre la mise à jour. Microsoft ? D’après moi ils ont de sérieuses croûtes à manger. Sérieusement, agir comme ça c’est traverser une ligne que n’aurait pas dû franchir Microsoft à mon sens. Tout le monde est entraîné depuis des années à savoir que si tu clique sur le X en haut à droite d’une fenêtre, c’est équivalent à « CANCEL » « ANNULER » « FICHE-MOI-LA-PAIX » (ok, celui-là je l’ai pondu!), bref, en l’ABSENCE de bouton qui dit clairement ANNULER dans la fenêtre, ben on clique sur le X. Sauf que la ligne que Microsoft a traversé, c’est de dire « Ah, cool, t’as cliqué sur le X, DONC tu veux qu’on télécharge et installe ça TOUT DE SUITE ». Nope. Pas cool.

Malgré tout, ceci n’est pas une charge contre Microsoft

Comprenez-moi bien : Windows 10 est un bon produit (en général, mais il évolue aussi et je dirais qu’il est de mieux en mieux). C’est véritablement après leur comportement récent que j’en ai. Il y a au moins autant de raisons d’aimer utiliser Windows 10 (spécialement si on avait Windows 8.1 avant!) que d’excellentes raisons de ne pas vouloir l’installer.

Du côté « Oui je le veux » :

  1. Il est plus rapide en général que Windows 8.1 et Windows 7
  2. Ceux qui ont Windows 8.1 qui arrivent à Windows 10 vont retrouver un « vrai » menu Démarrer, où Microsoft a combiné les tuiles de Windows 8 et le menu démarrer de Windows 7 dans quelque chose qui fonctionne assez bien.
  3. Il est constamment mis à jour.
  4. Ceux qui partent de Windows 7 vont probablement apprécier le Windows store (magasin pour applications) qui n’est pas disponible pour Windows 7.

Du côté « Ciel d’Afrique et pattes de gazelle, mais quest-ce? »

  1. J’ai vu l’histoire d’un chroniqueur techno américain qui utilise Windows Media Center sur un ordinateur dans son salon pour regarder ses films, ses vidéos perso et regarder ses photos sur grand écran. Il était dans tous ses états car suite à l’installation de Windows 10, beu-bye, Windows Media Center n’est plus là. Pas d’avis, pas de bonjour, bang! Parti. Cherchez-le pas, peine perdue. Ce qui veut dire que si c’est utile pour vous, il va falloir retravailler avec un autre outil logiciel et tout refaire vos réglages et importations dans ce nouveau logiciel. Oupelaille. Pas la joie.
  2. D’autres programmes vont aussi connaître le même sort et ne plus fonctionner sous Windows 10. Par exemple, l’application Windows Live Mail n’est plus supportée. À la place on vous propose « Courrier ».
  3. Certaines pièces qui font partie de votre système pourraient ne plus fonctionner, par exemple une imprimante multi-fonction qui a quelques années dans le corps, une webcam ou un numériseur à balayage (scanner), si un pilote compatible Windows 10 n’a pas été créé pour le supporter, l’appareil refusera tout bonnement de fonctionner.
  4. Windows 10 met son nez dans vos affaires à un niveau jamais vu précédemment. Côté vie privée, on en prend pour son rhume si on le laisse paramétré tel quel par défaut. Heureusement, on peut arranger ce genre de détails, il faut savoir où aller regarder. Ce dernier point en fait reculer plus d’un, cependant si on ajuste le tout comme il faut, il n’y a pas de quoi fouetter un chat. (D’ailleurs elle sort d’où cette expression?!)(A-t-on déjà fouetté des chats?!)

Comment faire si ça ne vous est pas encore tombé dessus

On peut empêcher Windows 10 de s’installer, mais Microsoft ne rend pas ça évident comme de raison. Sur le web, on suggère plusieurs solutions pour bloquer la mise à jour, dont Never10 (site en anglais), mis au point par l’informaticien Steve Gibson, qui en fait n’installe pas un logiciel mais paramètre Windows pour vous redonner le contrôle sur l’installation de Windows 10 spécifiquement. Ça ne va donc pas vous empêcher d’obtenir les autres mises-à-jour « normales » pour votre système, et ça ne va pas empêcher le passage à Windows 10 si vous décidez de le faire, en temps et lieu, À VOTRE CONVENANCE. Ça fait juste vous donner le choix. Ce que Microsoft semble avoir décidé de passer par-dessus en vous l’enfonçant de travers dans le… la… gorge.

AJOUT — on m’a posé la question à savoir quelle version de NEVER10 employer et j’ai fait une petite vidéo explicative (vous pouvez l’agrandir à plein écran si c’est trop petit pour bien voir) :

Est-ce que Microsoft a le droit de faire ça?

En fait, on pourrait argumenter de la légalité d’une telle manœuvre dans le cadre juridique canadien, mais n’étant pas moi-même avocat, je ne peux pas me prononcer avec certitude. Je sais juste que la loi aux États-Unis permet le « opt-out », ce qui alloue des choses absurdes comme quand on fait une mise-à-jour pour Adobe Reader par exemple, on peut se ramasser avec McAfee Scanner, simplement parce qu’il y a un des écrans qui apparaît qui dit qu’il va installer McAfee, et la case qui dit « oui je le veux » est DÉJÀ cochée pour vous. Vous pouvez cliquer dans la case pour la désélectionner, mais dans plus de 90% des cas les gens n’y pensent pas, alors McAfee s’installe EN PLUS de Adobe Reader. Si un scanner détecteur de virus s’installe, et que vous avez DÉJÀ un antivirus (c’est le cas, n’est-ce pas?), le scanner en question est inutile en ce sens qu’il peut détecter des virus, mais va demander de l’argent pour régler le problème. Ceci sans compter que deux antivirus sur un même ordinateur, ce n’est VRAIMENT pas une bonne idée car ils vont être en compétition l’un contre l’autre pour les ressources et ralentir votre système au point de le rendre pratiquement inutilisable. Tout ça pour dire qu’au Canada, la loi est inverse, soit « opt-in », et on doit absolument cocher ce qu’on veut installer. Du coup, la méthode de Microsoft pour installer son Windows 10 en douce, sans réelle façon évidente de dire non, contrevient possiblement à cette loi. Sauf que… On jase là, si vous connaissez un avocat, posez-lui la question pour moi, je serais très curieux de savoir ce qu’il en est. Peut-être est-ce valide aussi pour d’autres pays, comme en Europe par exemple?

Quoi faire si vous êtes passé malgré vous à Windows 10?

Pas de panique. On prend une grande respiration. Expire. Inspire. Expire. Inspire. Mettez-vous de la musique où on entend l’eau d’un ruisseau couler et des ti-oiseaux chanter. Là, ça va déjà mieux, je vois que vos couleurs reviennent petit à petit. Déposez-moi ce marteau, vous n’en aurez pas besoin.

Gardez présent à l’esprit que :

  1. Vous avez 31 jours à compter de la date de l’installation pour demander à retourner à votre ancien système. Si vous aviez Windows 7, ou Windows 8.1, aux final de cette manipulation vous serez de retour dans vos pantoufles comme si rien n’était. En théorie.
  2. Gardez un oeil sur le comportement de votre ordinateur, si ce dernier n’est pas stable (il plante tout le temps, gèle ou redémarre souvent sans raison apparente) il s’est peut-être passé de quoi de pas catholique pendant la mise-à-jour. Ça pourrait justifier de retourner en arrière juste pour ça.
  3. Faites le tour de tous vos programmes pour voir s’ils continuent de fonctionner comme il faut. Ce n’est pas toujours une catastrophe si un logiciel particulier ne fonctionne plus comme d’habitude, il se peut qu’on doive simplement télécharger la dernière version pour que tout rentre dans l’ordre. Oui, dans certains cas, ça peut coûter de l’argent. Par exemple, j’utilise la suite NERO Burning ROM pour graver des CD, DVD et disques Bluray. Je sais, je suis vieux jeu comme ça. Sauf que ma « vieille » version 8 ne fonctionne pas du tout sous Windows 10. J’ai attendu un spécial et me suis procuré la dernière version. Même chose avec Corel Draw, un logiciel de graphisme qui est un peu un couteau de l’armée Suisse pour le dessin, eh bien la version X4 que j’avais ne fonctionne pas non plus sous WIndows 10. Re-chaching pour la version X7. Par contre, bonus, mon scanner fonctionne mieux avec cette dernière version. Youpi.
  4. Et même chose pour les appareils. On sait pas, certains bidules comme mentionné plus haut dans l’article pourraient ne pas fonctionner, ou pire quelques fois fonctionner partiellement. Premier pas, aller voir sur le site du fabricant de la chose pour voir si un pilote (ô miracle!) n’a pas été concocté pour Windows 10 et faire votre bonheur en même temps. Et aussi sortir un peu de l’ornière de l’obsolescence programmée. On sait jamais, vous pourriez en sortir gagnant : il n’est pas rare de voir un fabricant non seulement régler des problèmes mais aussi ajouter des fonctionnalités supplémentaires en se donnant le trouble de revisiter un pilote pour le proposer en téléchargement. En temps normal, je ne recommande pas d’aller à la chasse au pilote juste pour le fun (!)(quoique, chacun a sa définition du plaisir je suppose!), comme disent les Anglais, « If it ain’t broke, don’t fix it » (si c’est pas cassé, pas besoin de le réparer). Mais passer d’une version de Windows à une autre plus récente est certainement une occasion propre à justifier ce genre de recherche. Dans mon cas, mon ordinateur portable avait un son de boîte de conserve doublé d’une résonance de phoque enrhumé. Bref, pas la joie. Ça a pris quelque chose comme deux mois avant que le fabricant ne mette un pilote à jour en ligne pour régler le problème. Re-youpi. Avec ce qu’il m’a fait subir l’an dernier, ce laptop se compte sûrement chanceux d’être encore en un seul morceau. Inspire. Expire. Inspire… you know the drill…

Ouin. Les 31 jours sont déjà passés. Je fais quoi?

Euuuuuuuh. Beeeeeennnnn. Là là, c’est plus délicat. Dans un monde idéal, on doit avoir :

  1. Une image complète du système sauvegardée sur un disque dur externe à l’aide d’un logiciel comme Macrium Reflect ou Acronis ou un autre. Ce genre de logiciel permet en effet de prendre « une photo » en quelque sorte de votre disque dur et de sauvegarder cette image vers un lecteur externe. Si le besoin s’en fait sentir, comme là, maintenant, on branche le disque dur externe et on fait une opération qui consiste à ramener l’image sur votre disque dur.
  2. Après, vous sortez votre clé mémoire USB où vous avez sauvegardé TOUTES vos données créées DEPUIS l’installation de Windows 10 pour les remettre en place.

Sauf que…

Dans la vraie vie, on apprend en général ce qu’on aurait dû savoir faire APRÈS qu’on se soit fait ramasser et qu’on est déjà dans le pétrin. Bien entendu, vous n’avez pas une telle image. Ni un backup de vos données. Oui, c’est vrai que ça devient plus compliqué. Vous pouvez normalement quand même faire une sauvegarde des données (en principe vers une clé mémoire, ou un disque dur externe si le volume de données est important) si votre ordinateur est suffisamment stable pour le faire. De plus, si votre ordinateur est un appareil d’un fabricant connu comme Dell, HP, Lenovo ou Acer, EN PRINCIPE il y a une méthode (différente selon la marque), qui permet de le retourner à son état initial, c’est-à-dire comme il était quand vous l’avez sorti tout neuf de l’emballage. Le problème, c’est que si l’ordinateur a déjà « du vécu », il peut être né avec Windows Vista, et c’est à cette version-là de Windows qu’il va revenir. Si c’était sous Windows XP qu’il a vu le jour, c’est probablement dû pour être remplacé, vu qu’il date d’avant 2005. Du moins, c’est mon opinion, si la vôtre diffère, ne me lancez pas de pierres s.v.p. Donc, si vous arrivez à le ramener à sa version de Windows initiale, il va falloir en plus tout réinstaller : les mises à jour (par exemple, pour Windows 7, dépendant de la date d’achat, il peut y avoir un gros correctif qu’on appelle un « Service Pack », dans ce cas-ci SP1, et à peu près 270 mises-à-jour)(et faites attention, installez Never10 AVANT de tout mettre à jour sinon Windows 10 va revenir et vous aurez fait tout ça POUR RIEN!), les correctifs, les programmes, les pilotes pour les différents bidules (imprimantes, webcam, etc.) et recopier toutes vos données, musique, photos et vidéos vers votre ordinateur. Des heures et des heures de torture lente. Aussi passionnant que de regarder le gazon pousser. D’autre part, s’il s’agit d’un ordinateur « fait maison » dans une boutique, là on tombe dans le domaine du « ça dépend ». Ça dépend si la boutique a pris la peine de créer une image, la mettre sur des DVD et vous remettre les DVD en question lors de l’achat. Je sais, c’est loin derrière tout ça et c’est un peu ce qui complique les choses non? Ou est-ce qu’on a remisé tout ça? Dans quel tiroir? Ou était-ce dans une boîte?

En bout de piste, si l’ordinateur est stable et qu’il fonctionne raisonnablement bien après le passage à Windows 10, ET que la seule raison pour laquelle vous voulez retourner à votre ancien Windows c’est que vous êtes habitués avec, il faut vous demander sérieusement s’il n’est pas plus facile d’apprendre à vivre avec. Si jamais vous changez d’ordinateur pour un neuf, il va venir avec Windows 10 alors, investir du temps pour le combattre, ou investir du temps pour l’apprivoiser, c’est un peu le choix qu’il y a à faire…

Vous savez quoi? Vous voulez aider quelqu’un d’autre que vous connaissez à qui cet article pourrait profiter? Envoyez-lui le lien, c’est gratuit et ça peut dépanner. Merci!

Ci-dessous l’article sous forme de fichier PDF (Adobe Reader requis) pour télécharger :

Comment empêcher Windows 10 de s’installer sans votre permission

Laissez un commentaire ci-dessous

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.